actuImage.php

À la découverte de Teddy Iribaren !

À la découverte de Teddy Iribaren !

Publié le 01/08/2017

Le nouveau demi-de-mêlée des Ciel et Blanc Teddy Iribaren livre ici ses premières impressions un mois après avoir posé ses valises dans les Hauts-de-Seine. Parcours, idole, ambitions, apprenez à découvrir Teddy à travers cet entretien. (Crédit Photo : R92 / LNR)

 

 

 

 

Teddy, comment t’es-tu mis à la pratique du rugby ?

 

J’ai suivi mon grand frère qui y jouait quand j’étais minot. Le rugby c’est un truc de famille, mon père y jouait, mon grand-père aussi… J’ai commencé à l'age de 4 ans et demi.

 

Quel a été ton parcours par la suite?

 

J’ai fait 10 ans à Balma, jusqu’en minime puis ensuite j’ai rejoint le Stade Toulousain. Après être passé par les espoirs j’ai rejoint Tarbes en Pro D2 puis le MHR pour une saison et enfin le CA Brive.

 

Pourquoi t’être fixé au poste de demi-de-mêlée ?

 

Déjà, physiquement je pense n’avoir pas eu trop le choix ! Ensuite j’ai toujours voulu occuper un poste de la charnière, je préférai jouer à l’ouverture étant gamin puis je me suis focalisé sur le numéro 9 en Espoir et aujourd’hui je m’épanouis à ce poste.

 

Quels sont tes points forts et tes défauts en tant que numéro 9 ?

 

Je suis un joueur assez dynamique, j’aime mettre de la vitesse dans le jeu. Après il faut que je continue à bosser mes passes, mon jeu au pied et prendre de l’expérience pour la gestion des matchs.

 

Avais-tu une idole dans le rugby plus petit ?

 

C’est vrai que je regardais Jean-Baptiste Ellisalde avec de grands yeux ! J’étais à Toulouse à cette époque-là et je trouvais qu’il y avait du génie dans son jeu.

 

Pourquoi avoir choisi le Racing 92 à ce moment charnière de ta carrière ?

 

Tout simplement pour monter d’un étage ! C’est un beau challenge pour moi d’arriver dans un club qui, sur les deux dernières saisons, a été champion puis en demi-finale de TOP 14. Même si on a montré de belles choses avec Brive, je veux remporter des titres dans ma carrière et participer le plus possible aux phases finales.

 

 Que penses-tu des installations des Ciel et Blanc ?

 

Pour moi c’est juste du jamais vu dans ma carrière ! On est dans un confort extrême, il n’y a rien à demander de plus pour un rugbyman professionnel.

 

Comment appréhendes-tu la U Arena la future scène du Racing 92 ?

 

Je ne l’ai pas encore découvert et j’espère le faire bientôt ! Ça a l’air d’être un outil exceptionnel, c’est aussi entré en compte quant à mon choix de club. C’est un tout, les ambitions sportives et les installations, qui a déterminé ce choix.

 

Quelles sont justement tes ambitions pour cette saison ?

 

Déjà je veux participer à la vie du groupe et bien évidemment avoir le plus de temps de jeu possible pour apporter quelque chose à l’équipe.

 

Vous venez de finir un cycle de trois semaines de préparation physique, comment te sens-tu ?

 

 Très bien ! Même si je viens juste d’être papa et que parfois c’est un peu compliqué, mon intégration auprès des autres joueurs s‘est déroulée parfaitement.

 

Connaissais-tu quelques joueurs Ciel et Blanc avant d’arriver ici ?

 

Il y a déjà tous ceux qui sont passés par Toulouse quand j’étais espoir, Brice Dulin qui est de ma génération et aussi Marc Andreu que j’ai croisé au Médipole de Toulouse.

 

Te souviens-tu d’un match en particulier contre le Racing 92 ?

 

Oui tout à fait ! C’était il y a deux ans pendant la Coupe du Monde. Avec Brive on était venu à Colombes (courte victoire 17-14 le 31 octobre 2015 du Racing 92 le 31 octobre 2015), on s’était bien défendu et on aurait dû gagner le match si l’arbitre avait été plus gentil !

 

Quel est, pour le moment, ton meilleur souvenir de Rugbyman ?

 

Le quart de finale de Challenge Cup la saison passée avec Brive contre Bath, même si il y a eu la défaite au bout (34-20 le 1er avril 2017), c’est mon premier match de phases finales d’une grande compétition.

 

As-tu un trait de caractère particulier ?

 

Je suis un gentil casse-couilles ! J’aime blaguer avec et sur les autres, apporter un peu de bonne humeur !

 

Un pêché mignon ?

 

J’aime beaucoup, beaucoup bien manger avec un peu de vin ! Charcuterie, fromages… Je n’ai pas un plat préféré en particulier.

 

Quels sont tes autres loisirs ?

 

En premier m‘occuper de mon petit de un mois ! Sinon, j’aime bien le golf, pécher et la nature. À regarder, j’aime bien le foot, le basket. J’apprécie avant tout le beau jeu. Par exemple, j’ai adoré ce qu’a produit l’AS Monaco la saison dernière. Le PSG est aussi un club que je suis de près.

 

Suis-tu la carrière un autre sportif ?

 

J’apprécie vraiment ce que fait Kylian Mbappé (attaquant de l’AS Monaco et de l’Équipe de France de football). J’ai un profond respect pour ce jeune, ce qu’il fait sur le terrain… On a en plus l’impression qu’il a la tête sur les épaules. À cet âge là (18 ans) c’est rare !

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 03/08/2017 par serge31
Je suis sur que Teddy va faire un tabac au Racing ... Bises,mon poulet. "Tonton" Serge Petite précision sur son 1 er club,ce n'est pas "Balmain",comme il est écrit mais Balma .
Le 01/08/2017 par Nobo95
Bienvenue (presque) jeune homme et surtout ça fait plaisir de voir arriver quelqu'un qui n'est pas largement au delà de la trentaine et/ou habitué aux bancs de touche de fin de carrière.

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 26 novembre 12H30

VS
Infos Billetterie