actuImage.php

R92 vs AB - Le Racing se relance

R92 vs AB - Le Racing se relance

Publié le 11/02/2017

Mission accomplie pour les Ciel et Blanc qui se sont imposés ce soir avec le bonus face à Bayonne (59-20). Inscrivant pas moins de neuf essais, dont deux doublés de Gerbrandt Grobler et Teddy Thomas, les Racingmen ont réalisé un match abouti, et se relancent vers le haut du classement. (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude Rugby)

 

Malgré une entame de match hésitante, et malgré les nombreux absents au sein de l’effectif, ce soir à Colombes les Ciel et Blanc ont réalisé l’une de leurs plus belles prestations de la saison avec neuf essais et une victoire bonifiée face à l’Aviron Bayonnais.

 

Dans un match complet,  Dimitri Szarzewski et ses hommes ont enfin fait parler toute la puissance collective du groupe, tout en régalant le public d’Yves-du-Manoir avec quelques fulgurances individuelles, tels l’essai plein de culot de Brice Dulin, l’échappée de 60 mètres de Gerbrandt Grobler ou le slalom de Teddy Thomas sur le premier de ses deux essais, grillant toute la défense bayonnaise sur 45 mètres.  

 

« On avait à cœur de se rattraper après la défaite à Lyon, insistait Thomas à la sortie du terrain. Ce soir on n’avait vraiment pas droit à l’erreur, donc on est contents de notre prestation. Mais il va falloir continuer à bosser, parce qu’on a fait pas mal d’erreurs. Si on veut coller au six premiers, il va falloir régler quelques petites choses. »   

 

Etrangement fébriles en début de match, les Racingmen avaient même encaissé deux buts successifs de Martin Bustos Mayano avant de débloquer leur propre compteur après un quart d’heure de jeu.  Brice Dulin ouvrait la voie avec un premier essai, sur exploit personnel, reprenant son propre coup de pied à suivre pour marquer à gauche des poteaux. James Hart transformait (7-6), mais à peine 5 minutes plus tard les Ciel et Blanc frappaient de nouveau, avec un essai de Henry Chavancy, suite à une longue séquence de jeu dans les 22 adverses.

 

A 14-6, le Racing 92 avait fait un mini-break, mais les Bayonnais n’ont pas tardé à recoller au score, grâce à un essai transformé de l’ailier Martial (14-13) à la 27e. Avant la pause, cependant, les Ciel et Blanc ont repris les commandes avec deux essais supplémentaires, le premier sur un impressionnant déboulé de 60 mètres du deuxième ligne Gerbrandt Grobler, le second du capitaine Ciel et Blanc Dimitri Szarzewski suite à un ballon porté près de la ligne.         

 

Menant 26-13 à la pause, dès la reprise les Racingmen ont enfoncé le clou, creusant rapidement l’écart à 40-13 grâce à deux essais transformés en l’espace de trois minutes, Grobler réussissant son doublé en force après plusieurs charges fracassantes de Chris Masoe, et Teddy Thomas illuminant le stade avec sa course solitaire à la 47e.

 

Thomas doublait la mise peu après l’heure de jeu, avec un essai "casquette" suite à un cafouillage bayonnais dans l’en-but (45-13). Les Basques revenaient à la charge avec un essai d’Ayarza (68e) mais, concrétisant l’énorme domination des Ciel et Blanc en cette seconde période, avant le coup de sifflet final les Racingmen ont rajouté encore deux essais de James Hart (75e) et Marc Andreu  (78e).

 

A noter, ces deux derniers essais furent transformé par Antoine Gibert, le demi de mêlée des Espoirs qui avaient remplacé un autre Espoir fêtant sa première feuille de match en TOP 14, Franck Pourteau titulaire à l’ouverture, à la 72e

 

Aussi, grâce à cette victoire bonifiée, le Racing 92 se relance vers le haut du classement, retrouvant la 7e place, juste derrière Toulon et Toulouse.  « Je ne sais pas combien d’essais on a marqué ce soir, mais il ne faut pas s’emballer, notait Dimitri Szarzewski. Il faut continuer de construire et ne pas faire n’importe quoi. On n’intègre pas encore le TOP 6, mais on se rapproche des meilleures équipes. On va continuer comme ça, mais on sait par quoi ça passe, et on va continuer tout simplement à bosser entre nous et rester solidaires pour remporter d’autres victoires. »

 

Seul bémol de la soirée, la blessure de Wenceslas Lauret touché à la jambe gauche, évacué à la 38e et parti directement à l’hôpital.  

 

 

 

SCORE FINAL

RACING 92   59-20  BAYONNE   (M/T  26-13)

 

LES MARQUEURS

RACING 92

9 ESSAIS : Dulin, Chavancy, Grobler (2), Szarzewski, Thomas (2), Hart, Andreu

7 TRANSFORMATIONS : Hart (5), Gibert (2)

 

BAYONNE

2 ESSAIS : Martial, Ayarza

2 BUTS : Bustos Mayano

2 TRANSFORMATIONS : Bustos Mayano, Lagarde

 

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Il n'y a pas de commentaire

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

dimanche 30 avril 17H00

VS
Infos Billetterie