actuImage.php

R92 vs UBB - L’Esprit de Révolte

R92 vs UBB  - L’Esprit de Révolte

Publié le 06/05/2017

Longtemps menés à Colombes ce soir, les Racingmen ont fini par s’imposer (22-20) face à l’Union Bordeaux-Bègles. Grâce à une deuxième période de feu, les Ciel et Blanc ont rattrapé un retard de 17 points, arrachant du coup leur qualification pour la phase finale du TOP 14. (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude)

 

Ça y est, après avoir été longtemps en ballotage défavorable, le Racing s’est qualifié pour le second tour du championnat de France et garde encore l’espoir de défendre son titre! Pourtant il a fallu un esprit de révolte et un caractère bien trempé pour l’emporter ce soir face aux entreprenants Bordelais. Car les Ciel et Blanc doivent leur victoire à leur capacité à surmonter les obstacles, et à une grosse quinzaine de minutes en deuxième période, où ils parviennent à renverser le sens du match, inscrivant trois essais en l’espace d’un quart d’heure.

 

« On commence à s’habituer à ces scénarios incroyables ! notait Laurent Labit, le co-entraîneur Ciel et Blanc après le match. Mais ce soir il y a beaucoup de fierté d’avoir su inverser la situation qui était plus que compromise. »

 

Dans l’ambiance la plus électrique de la saison, devant 9640 spectateurs à Colombes, le Racing 92 a une fois de plus prouvé qu’il a encore l’étoffe d’un champion, rattrapant un retard considérable de 17 points pour l’emporter sur le fil.  

 

« Ce match reflète assez bien notre saison. Avec tous les événements, et tout ce qu’on a subit, on revient de très très loin. On a fait la course contre la montre en permanence, et on l’a senti encore aujourd’hui. On avait une pression terrible sur les épaules, mais d’avoir cette capacité ce soir à aller chercher collectivement la victoire au plus profond d’eux, ça démontre la qualité humaine de ce groupe. »

 

Néanmoins, une page de l’histoire du club s’est tournée ce soir car, pour plusieurs figures du club, ce sera leur dernier match à Colombes sous le maillot cerclé Ciel et Blanc. En effet, en dehors de l'émouvant hommage rendu avant le coup d'envoi à l'emblématique deuxième ligne François van der Merwe, dernier survivant avec Henry Chavancy de l'épopée PRO D2, pendant l’échauffement tous les Ciel et Blanc, joueurs, remplaçants, encadrement ont porté un t-shirt avec le mot « MERCI ! » écrit en gros, et les noms de tous ceux qui quitteront le club à la fin de la saison. A savoir, van der Merwe, Julien Brugnaut, Virgile Lacombe, Etienne Dussartre, Thibault Dubarry, Olivier Missoup, James Hart, et le préparateur physique Laurent Debrousse. Ainsi que Chris Masoe, qui arrêtera son immense carrière pour intégrer le staff technique des Franciliens.

 

Quant au déroulement du ce match fou-fou, après un début en fanfare des Ciel et Bleu, portant le jeu dans l’en-but bordelais dès le coup d’envoi, Dan Carter avait ouvert le score avec un premier but après à peine deux minutes de jeu. Serin répondait pour l’UBB cinq minutes plus tard (3-3) mais, preuve de les Girondins n’étaient pas venus faire de la figuration, ce sont les visiteurs qui ont marqué le premier essai, surprenant tout le monde avec une relance de 80 mètres, pour envoyer l’ancien Wallaby Adam Ashley-Cooper derrière la ligne à la 14e minute. Serin transformait, l’UBB faisait un mini-break (3-10), creusant encore l’écart avec un deuxième but de Serin après une demi-heure de jeu (3-13).

 

Peu après la reprise, un sauvetage miraculeux de Juan Imhoff, retournant le talonneur adverse Maynadier dans l'en-but, empêchait les Bordelais de corser l'addition. Mais quelques minutes plus tard, nouveau coup de massue de la part des Girondins, avec l’essai en contre de Connor, transformé en coin par Serin, qui porte le score à 3-20 (51e). 

 

Piqué dans leur orgueil, les Racingmen ont enfin réagi, sonnant la révolte avec un premier essai en force de Yannick Nyanga sur ballon porté (10-20, 56e), un deuxième après une nouvelle pénaltouche, de Leone Nakarawa (17-20, 66e) et un troisième de Daniel Carter lui-même (71e), concrétisant une percée fracassante de Camille Chat.

 

Dans la confusion totale, Carter a ensuite vu sa tentative de transformation contrée par Connor - une première dans la longue et prestigieuse carrière du buteur néo-zélandais. Les images vidéo montreront ultérieurement que Connor est bien parti avant, mais heureusement le refus de l'arbitre de ne pas vérifier la montée anticipée de l'ailier australo-bordelais n'aura pas de conséquences sur le résultat final.

 

Du coup, le score restera à 22-20, et ce malgré une tentative de pénalité des 50 mètres manquée par Simon Hickey à trois minutes de la fin.  "Il nous reste quinze jours pour préparer le match contre Montpellier. C'est un beau défi car les Montelliérains nous ont donnés une belle leçon de rugby il y a deux semaines," résumait Dan Carter, l'un des nombreux héros de la soirée.

   

SCORE FINAL 

RACING 92  22-20  UBB   (M/T 3-13)

 

LES MARQUEURS

 

RACING 92

3 ESSAIS : Nyanga, Nakarawa, Carter

BUT : Carter

2 TRANSFORMATIONS : Carter

 

UNION BORDEAUX-BEGLES

2 ESSAIS : Ashley-Cooper, Connor

2 BUTS : Serin

2 TRANSFORMATIONS : Serin

 

Notez cet article

 
Tous les articles

Vos réactions

Le 11/05/2017 par Budtoyoyo
Bonsoir. Effectivement vous êtes bien revenu !!!!! Allez faisons bloc contre les étroit d'esprits qui ne nous aimes pas. L'année n'est pas fini malgré tout. 👌👌. RACING...RACING...
Le 10/05/2017 par coincoin1er
Sacré Racingunjour, toujours aussi pathétiques tes messages à charge...Pour ce match contre l'UBB, on a pu voir ce à quoi l'on a assisté tout au long de la saison, à savoir 55 premières minutes catastrophiques. Puis le miracle est arrivé et l'on a retrouvé l'équipe flamboyante de la fin de saison dernière, que rien ne pouvait arrêter. Il est en même temps à noter qu'il est arrivé à plusieurs reprises cette année à l'UBB de dominer très largement une rencontre pour se retrouver coiffé sur le fil. Mais comme bien d'autres supporters du Racing, après cette horrible saison et surtout depuis cette honteuse fusion heureusement avortée et tout ce qui en découlait, quelque chose s'est cassé en moi vis à vis du Racing et de ses dirigeants envers qui je n'ai plus confiance.
Le 09/05/2017 par RacingunjourRacingtoujours
@ Budtoyoto : JE SUIS LA !!!! :). Et promis, je n ai rien a voir avec la dissolution du canard ..... peut etre trop honteux que ses sinistres previsions ne se soient pas realisees ..... aux dernieres nouvelles, on l a croisé pres de jean bouin avec du goudron sur les plumes .... rose le goudron bien sur ! Quant a notre club, il ne faut pas etre cardiaque cette annee ! !!!
Le 08/05/2017 par Budtoyoyo
Alerte enlèvement!!!! On a perdu coincoin et racingunjour . Se sont ils entretués ce samedi ou se sont t'il expliquer autour de plusieurs bières et ils n'ont pas encore dessoûlé. Les copains revenez!!!! Ils y a encore 3 matchs. Amitiés rugbystique
Le 07/05/2017 par Budtoyoyo
Bonjour à tous. Et bien comme tous je remercie tous les partants pour toutes les émotions qu'il nous on apporter. Avec encore de la chance on va pouvoir faire un barrage. Je ne sais pas si on a plus de chance que de mauvais œil cette année mais on est à l'équilibre et c'est l'essentiel. Et puis voir les trolls sur RR qui vomissent sur nous encore un un peu me fait jubiler. Par contre je suis inquiet je ne vois plus de trace de racingunjour sur RR. Est ce que vous allez bien????? Allez à dans 2 semaines ( peut être) pour faire pleurer les supporters demeuré du MHR. RACING....RACING...
Le 07/05/2017 par fortino
Tout va mieux quand l'équipe ne fait pas ou alors très peu de passes. Du dynamisme, du frontal, Nakarawa dans son style très handballesque, une mêlée qui retrouve de la tenue, Carter qui recourt ... face au MHR ça peut se passer pas mal. Pour ce qui est de la réclamation du Stade Français, si elle est entendue, inutile de se laisser aller à la parano du supporter ... pensons simplement à l'escroquerie marketing des "valeurs du rugby" qui permettent à des nuls de se montrer incapables d'exercer des fonctions dans le sport de haut niveau et pourtant être réélus et confortés à la tête de la ligue ou de la fédération. Brice Dulin en sait quelque chose, montré du doigt pour un supposé dopage alors qu'il avait cherché ses informations auprès des instances du rugby. Le rugby est dirigé par des nuls avec une mentalité de boutiquier, même les "capitaines d'industrie" sont contaminés. En route pour une victoire à l'Altrad stadium (spéciale dédicace à Goosen et à son copain le spécialiste en échafaudage)
Le 07/05/2017 par Nobo95
Bon ben là, effectivement on a plein de choses à dire. Tout d’abord cette histoire de soi-disant magouille côté MHR. De 2 choses l’une : soit le MHR a reçu officiellement l’information que Du Plessis pouvait jouer et alors c’est une non affaire, soit ce n’est pas le cas et on peut alors effectivement conclure à la malversation antisportive volontaire et, ni le Racing, ni le SF ne doivent en être les victimes et c’est bien le MHR et son lamentable Président (pire que le nôtre ce qui n’est pas peu dire !!) qui doivent être très lourdement sanctionnés. Concernant le match maintenant : un incroyable bouillie pendant presque une heure, dans la lignée de la saison (quelle belle touche massacrée à l’origine du premier essai Bordelais !). Concernant la qualification : il n’y a pas à épiloguer si elle est méritée ou pas. Nous sommes 6eme, donc qualifiés, point barre. Et puis il y a l’avenir. Ca va commencer par une nouvelle saison qui durera de un à 3 matchs. Celle-là il faut la réussire. Et puis il y aura la saison prochaine….mais commençons par attendre la fin de celle-ci dans la sérénité avant d’exprimer ce qui devra évidemment être fait au-delà de quelques départs annoncés. Place aux phases finales donc et Messieurs les joueurs, prenez vous en main, c’est comme ça que ça marchera le mieux et réussissez les nous.
Le 07/05/2017 par di15
Hélas je n'ai pas pu voir le match d'hier soir, mais très heureux de la victoire, qui me semble t'il, a été difficile.Montpellier est prenable, il suffit d'avoir la " gagne ", voir le Stade Français qui aurait pu l'emporter. Un grand merci aux joueurs qui s'en vont, et particulièrement à François VDM. Avec lui, même si l reste Henry Chavancy, c'est un pan de l'histoire du Racing qui s'en va. Berbizier, Chabal, Nallet, Festuccia, Quovu, Mehrtens, Galindo, Mannix, c'est mon album photo lors d'une rencontre dans leur hôtel, et François très sympa, a accepté de poser avec ma fille en sortant de l'ascenseur. Souvenirs, souvenirs! Bonne chance à toi ...
Le 07/05/2017 par Celtix 92
Merci de tout cœur à François, Julien ainsi qu'à tous les joueurs qui vont nous quitter. Sur le match, bien sur la victoire est là .... Mais franchement, pas de quoi être fiers.
Le 07/05/2017 par olive
Le Racing n'a pas à payer pour la magouille du MHR-qui ressemble à une vengeance d'Altrad-S'agissant d'une opération de triche,que celui-ci va vouloir faire passer pour une erreur faite de bonne foi,le MHR doit payer lourdement et être dégagé vite-fait des quarts!

Ajouter un commentaire

 
  Tous les champs * sont obligatoires.

Prochain match

samedi 27 mai 18H00

VS
Infos Billetterie