Antoine Gibert lors du match amical Bayonne vs Racing en août
RACING ACTU

Dubaï 7s - Antoine Gibert " C'était une expérience magnifique"

Cette année encore, l'équipe France 7 développement a pris part au Tournoi de Dubaï. Notre jeune trois quart de 19 ans Antoine Gibert a fait partie de l'aventure cette année. À quelques heures de ses débuts en Coupe d'Europe, il revient sur cette première cape avec nous. 

Comment en es tu venu à être appelé et quelle a été ta réaction ? 

C’est Anthony Cabaj qui m’a annoncé la première fois que j’étais convoqué pour un stage avec France 7. J’ai passé une semaine à Marcoussis pour découvrir le système du rugby à 7. J’étais très content mais je ne pensais pas que cela allait mener à plus, et à de bonnes choses comme cela.

Thierry Janeczek, coach de l’équipe 7 Développement, m’a appelé pour me dire que j’étais convoqué pour partir à  Dubaï. C’est une grande fierté car je n’avais jamais porté le maillot de l’équipe de France.

Même si ce n’est pas le maillot du XV on porte tout de même le coq ! C’est un peu bizarre au début mais c’est une très bonne sensation !

J’étais surpris mais très très heureux ! J’avais eu la chance de faire quelques entrainements avec l’équipe de France à 7, je me sentais donc prêt physiquement et tactiquement.

Comment s’est déroulé cette semaine à Dubaï ?

On est arrivé lundi. Les matinées étaient consacrées à l’entrainement et les après-midis à la découverte de la ville avec toute l’équipe. Le tournoi avait lieu le vendredi et le samedi.
Le groupe était composé de 2-3 pros et de joueurs que j’avais rencontré au stage précédent. Mais nous nous sommes vraiment rapprochés pendant le tournoi.

Comment t’es tu senti à 7 cette semaine ?

Je me sentais bien après le stage à Marcoussis et les entrainements avec France 7. Tactiquement j’étais au point, physiquement, vu que nous sommes en milieu de saison, je me sentais très bien. De plus, je regarde le 7 depuis quelque temps, j’ai de bons repères.

La partie la plus difficile a été de se construire en tant qu’équipe, nous ne nous connaissions pas vraiment.

Mais rugbystiquement, grâce au XV, nous avions des automatismes qui peuvent nous servir à 7. 

Vous faites beau tournoi notamment une victoire face à l’Irlande, comment avez vous vécu cette 6ème place ?

Nous avons commencé face à la Géorgie, match piège, puisque l’équipe ne se connaissait pas encore beaucoup. La défaite nous a mis un coup de pression, car si nous voulions terminer dans le duo de tête il fallait gagner nos derniers matches.

Nous avons affronté l’Allemagne et l’Irlande, deux équipes qui avaient battu la « vraie » France 7 en début de saison. Nous avons été très solides en défense sur ces deux rencontres, ce qui nous permet de remporter ces affrontements. Le samedi nous avons joué et perdu contre les Samouraï, une des meilleures associations en 7, en quart de finale. Puis nous perdons contre l’Irlande lors du match pour la 5ème place.

C’est une belle 6ème place, même si elle est un peu frustrante.

Qu’est ce que t’apporte une expérience comme celle ci ? Aussi bien au niveau sportif que personnel ?

C’est une expérience magnifique, c’est la première fois que je partais aussi loin ! Par rapport au rugby, sur le plan défensif cela m’a beaucoup aidé, je suis plus à l’aise. Je trouve que le 7 est beaucoup plus précis que le XV au niveau des passes, et de la technique… À VII on peut payer très cher quelques petits détails. Cela apporte beaucoup de précision sur l’aspect technique du rugby.

       

antoine-gibert-lors-du-match-amical-bayo
antoine-gibert-lors-du-match-amical-bayo
antoine-gibert-lors-du-match-amical-bayo
antoine-gibert-lors-du-match-amical-bayo
©

TOUS LES COMMENTAIRES

SUR LE MÊME SUJET