Racing Actu

10/06/2021

Fin de saison pour nos Espoirs !

Nos petits Ciel et Blanc s'inclinent face à USA Perpignan. Retour sur la rencontre et sur cette saison si particulière avec Florent Guichard.

Retour sur un match très combatif, 80 min très intensives…

On a vécu 2 semaines haletantes, excitantes où l’on a pu vivre quelque chose de très fort, lié aux phases finales, avec un bon groupe qui a une belle âme. Nous avons dominé la première partie de jeu dans l’occupation et la possession mais on a manqué d’efficacité avec un tableau d’affichage qui avait du mal à décoller, si ce n’est à coup de 3 points. Eux, dans le même temps, ont été super efficaces : un ballon de turnover, ils marquent en 3 passes et de nouveau sur une dernière séquence juste avant la mi-temps. 12-9 à la rentrée aux vestiaires avec le sentiment de ne pas avoir fait le nécessaire pour être récompensé.

Une 2e mi-temps plus difficile puisque l’on a eu des blessures de joueurs très importants, dans notre système de jeu mais malgré ça, les garçons ont su faire preuve d’abnégations. En début de match, on nous prédisait l’enfer, que c’était l’ogre de la poule 1 et qu’ils allaient nous en passer 40. Finalement, ça ne s’est joué à pas grand chose et potentiellement en gérant mieux cette première mi-temps on aurait pu s’imposer. On s’est accroché, on leur a posé de gros soucis et on a poussé l’USAP dans ses retranchements. De la frustration quand même car on finit à -7 points, mais aucun regret et beaucoup de fierté parce que les mecs ont été au bout d’eux-mêmes.

Comment le groupe a-t-il vécu cette défaite ? 

Nous sommes des compétiteurs. Depuis le début d’année, que ce soit le staff ou les joueurs, personne n’aime la défaite. Ce qui restait à la fin du match, c’était beaucoup d’émotions puisque c’était la fin de cette aventure, la fin de ce groupe avec des joueurs et des staffs qui vont partir. Nous restons très fiers d’avoir fini cette saison sur ce dernier run contre l’USAP parce qu’évidemment c’est une défaite mais qui apporte beaucoup de fierté par son contenu.

Une saison un peu particulière, quel bilan tires-tu de cette année ? 

Une saison de remontada mais c’est ce qui nous a nourri. C’est dans la difficulté qu’on s’accomplit. On est parti de la dernière place et chaque journée nous permettait de pouvoir gagner une place de plus. Notre saison n’a pas été un long fleuve tranquille, bien au contraire. C’est ce qui fait qu’elle a été riche. Il aura fallu faire preuve de solidarité et de détermination pour que le groupe se construise positivement.

Une saison difficile mais c’est dans la difficulté, lorsqu’elle est bien appréhendée, que l’on construit les plus belles histoires.

2, 3 mots pour résumer les valeurs du groupe et son état d’esprit ? 

C’est un groupe de potes déterminé qui avait envie d’exister où, oui, il y a de bons joueurs de rugby mais encore une fois, la performance collective passe avant tout par l’âme de l’équipe et je crois que notre groupe n’en était pas dépourvu.

À titre personnel, comment as- tu as vécu cette saison si particulière ? Et pour la suite ?

J’ai vécu une saison difficile comme l’ensemble du groupe et cette année, il y avait un staff avec lequel j’ai adoré travailler avec des joueurs pour qui j’ai une affection toute particulière. J’aime profondément chaque mec de ce groupe. Ça a été, pour moi aussi, une saison riche en émotions. Comme toute histoire, il y a une fin. Il faut prendre chaque chose en son temps, bien finir l’histoire de ce groupe et se projeter la saison prochaine avec des vacances qui vont permettre à chacun de revenir avec une super énergie physique et mentale

Un dernier mot pour votre binôme Anthony Cabaj…

Cette fin de saison, cette demi-finale, c’est la fin de ma collaboration avec mon plus fidèle ami et collaborateur, Antho Cabaj avec qui je suis depuis des années. On s’est lancé ensemble dans cette aventure d’entraînements on a vécu tant de choses, tant d’émotions. C’est un ami qui m’est très cher et un partenaire de travail qui a été précieux pour moi avec une complicité à toute épreuve. Des réussites partagées comme le fait d’avoir été chercher les titres de Champions de France, à participer à sortir plein de jeunes dans le milieu pro et au Racing. Pas mal de réussites communes qui font que c’est aussi un tournant de notre aventure. Donc beaucoup d’émotions aussi liées à ça !!

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

Quarts de finale

Vendredi 11 juin

Paris La Défense Arena

20h45 (Canal +)

38 - 21

Racing 92

Stade Francais

Demi-finale

Vendredi 18 juin

Stade Pierre Mauroy - Lille

20h45 (Canal +)

-

La Rochelle

Racing 92