Racing Actu

L'ange du Racing raccroche ses crampons

Patrick Lambie a décidé d’arrêter sa carrière de rugbyman professionnel. Nous comprenons sa décision, prise d’un commun accord, mais nous regrettons forcément qu’un tel génie du jeu soit contraint d’en arriver à cette extrémité et qu’un gentleman comme lui – l’incarnation du Racingman – s’éloigne des terrains qu’il illuminait de ses coups de pattes inspirés. Sportivement, son arrêt est un coup dur pour le Racing. Humainement, c’est une triste nouvelle pour moi et pour tout le club.

Patrick est un immense champion, un garçon délicieux, aussi élégant sur le terrain qu’en dehors. En un mot : un ange ! Nous avions tous au club noué avec lui des relations sincères et amicales, bluffés que nous étions par sa volonté de s’intégrer. Sa prof de français pourrait témoigner, tout autant que ses entraîneurs, de son implication et de son sérieux au quotidien.
Mais la volonté ne fait malheureusement pas tout. Patrick a subi plusieurs blessures. Le Racing et en particulier son service médical ont tout fait pour qu’il soit accueilli dans les meilleures conditions et qu’il puisse exprimer ses immenses qualités de trois-quarts polyvalent. A l’ouverture, au centre, à l’arrière, il aura maintes fois prouvé qu’il faisait partie de ces rares joueurs qui savent provoquer l’étincelle. Ça n’est pas un hasard s’il a mené l’attaque des Springboks à 56 reprises…

A titre personnel, j’étais fier et ravi de le voir s’entraîner tous les jours au Plessis Robinson et de discuter régulièrement de sa vie en France, de sa culture Sud-Africaine, de ses projets, dans le jeu et dans la vie… Oui, Pat était une belle recrue pour les Ciel et Blanc, un garçon souriant que tout le monde, moi le premier, a rapidement adopté.
Quand ses soucis physiques l’ont rattrapé, nous avons organisé des rendez-vous avec plusieurs spécialistes. Tout le monde au club l’a épaulé pour qu’il ne se décourage pas et prenne le temps dont il avait besoin pour revenir plus fort. Sa blessure au genou, subie en finale de la Coupe d’Europe, a été parfaitement soignée mais d’autres soucis ont ressurgi qu’il n’a pas pu surpasser.

Aujourd’hui nous sommes tristes et déçus mais nous savons qu’avec ses qualités humaines, fort du soutien qu’il sait fédérer autour de lui, Patrick va rebondir vers une nouvelle vie. Une vie de père de famille qui sera toujours chez lui au Racing.
Nous lui souhaitons pour l’avenir toute la réussite qu’il mérite.

Jacky Lorenzetti
Président du Racing 92

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

7ème journée

Samedi 12 octobre 2019

Paris La Défense Arena

20H45

27 - 27

Racing 92

Agen

8ème journée

Samedi 19 octobre 2019

Stade Marcel-Deflandre

20H45

-

La Rochelle

Racing 92

9ème journée

Dimanche 10 novembre 2019

Stade Jean Bouin

16H50

-

Stade Francais

Racing 92

1ère journée

Dimanche 17 novembre 2019

Paris La Défense Arena

16H15

-

Racing 92

Saracens

2ème journée

Samedi 23 novembre 2019

Thomond Park

17H30

-

Munster

Racing 92

10ème journée

Samedi 30 novembre 2019

Paris La Défense Arena

18H00

-

Racing 92

Union Bordeaux-Begles