Racing Actu

15/08/2020

Marc Chevallier nous a quittés

Chère Racing Family

Le Racing, une nouvelle fois, est porteur d’une bien triste nouvelle.

 Marc Chevallier nous a quittés dans la nuit de jeudi à vendredi.

Il était atteint d’un cancer aux poumons qu’il n’a pas su déceler à temps, persuadé que ses douleurs depuis plus d’un an étaient dues aux séquelles d’une carrière rugbysitique qu’il serait un doux euphémisme de dire qu’elle fut “engagée”.

Marc voua sa vie à nos couleurs.

Il avait une formation sportive “Deleplacienne” à l’UEREPS de Lacretelle pour être prof de gym dont la plupart des élèves, à l’époque, jouaient au PUC. Mais lui sut “bien tourner” en optant pour le Racing.

Sous les couleurs Ciel & Blanc, il devint le frère d’armes de Patrice Péron, lui aussi prof de gym. Et comme sur les terrains, ils devinrent inséparables.

Joueurs courageux , très collectifs , plein d’abnégation, Marc, Patrice formèrent avec William Seemuller la 3ème ligne de la demi-finale en 1975  Béziers vs Racing à LYON. Associés également à René Bonnefond et  Jean Pierre Decrae, ils ont formé à ce moment-là une des meilleures 3ème ligne du championnat pendant une petite décennie .

Marc était un très très grand défenseur avec un sens pointu du placement et une capacité hors-norme à pouvoir faire « l’essuie-glace ». Comme il le disait “il le fallait à ce moment là, où les 3/4 avaient la fâcheuse tendance à ne défendre qu’en travers vers l’extérieur, laissant inexorablement l’intérieur aux 3ème lignes… ». Marc était également le précurseur des “gratteurs” d”aujourd’hui. Avec sa force de bras hors-normes, il était un redoutable arracheur de ballons.

Marc, le fils de paysan Picard, que personne n’osait défier au bras de fer, nous expliquait qu’il avait suffisamment soulevé de sacs à patates dans son enfance pour avoir un peu de bras !

Durant son intégration au bataillon de Joinville à Fontainebleau, sous les directives de Michel Debet qu’il surnommait Douglas, il devint international militaire.
Educateur puis dirigeant, il n’abandonna jamais le rugby et le Racing, notamment en devenant, il y a quelques années, le président du rugby féminin à Nanterre, jusqu’à son dernier souffle.

Nous perdons un être de grande valeur, parti rejoindre ses comparses dont Armant Clerc, récemment disparu.
Espérons que sa femme, Martine, ses enfants, Franck, Alexandre, Julie, et ses petits enfants, Camille, Paul, Antonin, Baptiste, Lou, Sacha, Timothé et Gabriel sauront trouver le courage nécessaire pour affronter cette cruelle épreuve.

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

26ème journée

Samedi 5 juin

Paris La Défense Arena

21h00

55 - 12

Racing 92

CA Brive

Quarts de finale

Vendredi 11 juin

Paris La Défense Arena

20h45 (Canal +)

-

Racing 92

Stade Francais