Racing Actu

11/02/2021

Patrick Serrière : "c’est la qualité de notre terrain qui fait la différence"

Entretien avec Patrick Serrière, à l'aube de notre 10ème match à domicile de la saison !

Patrick, le Racing 92 prépare la réception de Lyon ce WE, ce sera le 10ème match à domicile de la saison (9 de TOP14 et 1 de Champions Cup) – 9 matchs et 53 essais inscrits à Paris La Défense Arena par les différentes équipes, soit pratiquement 6 essais par match. C’est dû au fait de jouer en intérieur ou à la pelouse synthétique ?

Un peu des deux.
Il est vrai que jouer à une température constante de 22° C sans les aléas climatiques extérieurs du moment, le froid, le vent, la pluie voir la neige, n’offre que des avantages pour le jeu et pour les joueurs.
Mais je crois que plus que la température, c’est la qualité de notre pelouse qui fait la différence.
Toutes les équipes et tous les joueurs qui l’expérimentent nous en disent le plus grand bien et marquent la date de leur match à Paris La Défense Arena parce qu’ils prennent beaucoup de plaisir à y jouer.

Comment l’expliquez-vous ?

À partir du moment où le choix a été fait de construire une pelouse en intérieur, nous n’avions pas le droit à l’erreur, plus de retour en arrière possible. Alors nous avons porté une attention énorme à la technologie de la pelouse. Un gros travail de 5 années a été fait avec le fabricant, complété par un travail d’évaluation par notre médecin associé à l’ENSAM et à la société Labosport. Les conclusions sont que notre terrain est un des mieux notés du TOP 14 par la commission de la LNR, avec des notes très élevées sur les critères de confort, de de santé du joueur , le classant parmi les 3 seules Pelouses titrées «élites » parmi les 30 Clubs Pro de TOP 14 & Pro D2. Notre revêtement se caractérise par un très bon taux d’absorption des chocs et une résistance à la rotation faible. C’est aussi dû à sa constitution très rigoureuse dotée d’une épaisseur de 11 couches de matériaux qui la différencie des autres pelouses synthétiques ou hybrides.

Une pelouse synthétique de dernière génération telle que le SoftGrass dans une enceinte couverte telle que Paris La Défense Arena présente des avantages significatifs en termes de prévention de blessure et de performance. À la différence d’une pelouse naturelle ou hybride en extérieur :

  • La surface est homogène et régulière, les mêlées ne laissent pas de traces par exemple et le revêtement est le même d’un en-but à l’autre et sur toute la largeur du terrain.
  • Le comportement mécanique et l’impact biomécanique du revêtement sont connus et (quasi)constant : il est donc possible de déterminer quel chaussage est susceptible de permettre à chaque joueur d’évoluer dans les meilleures conditions
  • L’aléa climatique est éliminé, la souplesse du terrain est la même en plein hiver ou en plein été.

Mais j’insiste sur le critère d’homogénéité constante sur l’intégralité de la surface de jeu qui permet au joueur de ne pas être surpris ou piégé par la surface sur laquelle il s’emploie
Si on y ajoute les critères économiques et écologiques…

Lesquels ?

Budgétairement parlant le Softgrass de Paris La Défense Aréna c’est 35 000.00 €/ an de coût d’entretien.

 Et l’Hybride ?

Au Plessis l’Hybride nous coûte 120.000 € /an

Ajoutez à cela la consommation de l’équivalent de 8 millions de bouteilles d’eau par an sur l’Hybride contre 8 fois moins sur le Softgrass. L’utilisation d’engrais fertilisant sur l’Hybride alors que le Softgrass n’en réclame pas. Vous arrivez vite à l’équation suivante : santé des joueurs + beauté du jeu + écologie + économie = Softgrass

Les équipes adverses commencent donc à très bien connaitre les conditions de jeu de l’Arena ?

OUI ! Un peu trop même à notre goût (rires)
Il faut dire que nous partageons absolument toutes les informations concernant nos recherches permanentes.
Nous avons là encore travaillé de concert avec l’ENSAM sur le chaussage des joueurs. Nous avons ensemble créé un robot capable de reproduire les appuis d’un joueur et nous avons évalué 54 modèles différents de chaussage et crampons, en tenant compte des caractéristiques différentes des avants et des trois-quarts.

Et nous communiquons à toutes les équipes qui nous rendent visite les résultats de ces évaluations.

Dans ces conditions idéales et homogènes pour toutes les équipes, il est donc plus difficile de gagner à domicile d’après vous ?

Non, ce n’est pas plus difficile. Mais ça demande beaucoup de travail de la part des entraineurs et des joueurs. Ils doivent réfléchir en permanence à comment innover, s’adapter, proposer des choses qui leur garderont une petite avance sur la connaissance du terrain.

Et il reste un avantage évident à jouer à domicile : le public ! Nous avions 15.000 spectateurs de moyenne à Paris La Défense Arena avant le confinement. Le public nous manque et il manque aux joueurs. Le 16ème homme fait aussi des différences sur le terrain. Sans compter qu’un autre avantage de notre pelouse, c’est que le public peut descendre en fin de match et le fouler sans risque pour profiter de notre bodega géante.

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

24ème journée

Vendredi 14 Mai

Stade du Hameau

20h45 (Canal + Sport)

29 - 35

Section Paloise

Racing 92

25ème journée

Week-end du 29/30 mai

Stade Armandie

Date à définir

-

Agen

Racing 92

26ème journée

Week-end du 5/6 juin

Stade Amédée Domenech

Date à définir

-

Racing 92

CA Brive