Racing Actu

18/09/2016

R92 vs RCT - Le Champion régale

Avec un triplé de Juan Imhoff et un doublé de Casey Laulala, dans un match complet les Ciel et Blanc ont régalé leur public avec une victoire retentissante (41-30) face au RCT. Inscrivant un total de six essais, les Racingmen se payent même le luxe d’assurer un succès bonifié (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude Rugby)

Réaliste, efficace, parfois même spectaculaire, cet après-midi le champion de France a réalisé une performance capitale face à l’adversaire toulonnais de la dernière finale du TOP 14. Avec six essais Ciel et Blanc, dont un triplé de Juan Imhoff et un doublé de Casey Laulala , devant 11 052 spectateurs à Colombes, les hommes de Dimitri Szarzewski ont laissé éclater toute l’étendue de leur talent, dominant les Varois dans tous les secteurs.

« On voulait se rattraper après la contre-performance à Clermont samedi dernier. Et voilà aujourd’hui on a lavé l’affront, jubilait Maxime Machenaud, le demi de mêlée Ciel et Blanc. Aujourd’hui on s’est retrouvé dans notre jeu et dans ce qu’on est capable de créer. »

Les Toulonnais avaient pourtant ouvert le score, avec un premier but de Halfpenny, concrétisant les premières minutes de domination varoise. Mais la machine Ciel et Blanc n’a pas tardé à trouver la marche avant, Dan Carter égalisant des 35 mètres après une des premières possessions francilienne dans la moitié de terrain toulonnaise.

Trinh-Duc redonnait de l’air au RCT avec un drop des 30 mètres (3-6), mais tout de suite les Racingmen ont répliqué avec une période de jeu somptueuse, inscrivant trois essais en l’espace de 13 minutes.

Manuel Carizza et Ben Tameifuna
Manuel Carizza et Ben Tameifuna

Retrouvant toute la fougue et la maîtrise de la fin de saison dernière, les Ciel et Blanc ont repris les commandes avec un premier essai remarquable de Juan Imhoff , grillant la politesse à la défense toulonnaise dans le fermé, et éliminant l’arrière Halfpenny avec un cadrage-débordement d’école (10-6). A peine sept minutes plus tard, Imhoff aplatissait encore, concrétisant une belle séquence partie d’une pénaltouche à une dizaine de mètres de la ligne toulonnaise (15-6).

Euphoriques, les Ciel et Blanc ont continué de pilonner la défense adverse, alternant le jeu dans l’axe et au large et dominant la ligne d’avantage. Résultat, une nouvelle séquence de jeu collectif déclenchée par un franchissement d’Anthony TuitavakeDan Carter et Dimitri Szarzewski sont à deux doigts de marquer, mais c’est Casey Laulala qui concrétise, avec le troisième essai francilien. Bref, après 29 minutes, les Ciel et Blanc mènent 20-6, avec déjà le bonus virtuel en poche.

Avant la pause, avec un but et un essai transformé Toulon parvient à réduire l’écart à 20-16. Mais dès la reprise, les Ciel et Blanc retrouvent le chemin de l’en-but avec trois essais en 17 minutes, de Lauret (46’), Laulala (56’) et Imhoff , complétant son triplé à la 63e minute.

Seule ombre au tableau pour les Racingmen qui remontent à la quatrième place du TOP 14, la baisse de régime en fin de partie, et la blessure de Manu Carizza sorti sur civière à la 44e minute.

« Le weekend dernier on était pris dans tous les secteurs, conclut Machenaud . Mais on a montré que quand c’est nous qui mettons les ingrédients nécessaires, on est capables de faire de belles choses. A nous désormais de maintenir l’intensité qu’il faut pour faire des matches de haut niveau pendant des semaines et des semaines. »

Ian BORTHWICK

SCORE FINAL
RACING 92 41-30 TOULON (MT 20-16)

LES MARQUEURS
RACING 92
6 Essais : Imhoff (3), Laulala (2), Lauret
But : Carter
4 Transformations : Carter

TOULON
3 Essais : Pélissié, Pénalité, Belleau
2 Buts : Halfpenny
3 Transformations : Halfpenny
Drop : Trinh-Duc

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

26ème journée

Championnat Suspendu

16H00

-

Racing 92

Toulon