Racing Actu

09/04/2017

R92 vs SP - Le Racing sauve les meubles

En s’imposant face aux Palois cet après-midi (34-32) les Ciel et Blanc retrouvent une leur place parmi les six premiers du TOP 14. Mais si les Racingmen gardent toujours l’espoir de disputer la phase finale, ils se sont fait très peur sous le soleil de Colombes, encaissant un 24-0 en deuxième période

Les Ciel et Blanc n’avaient pas le droit à l’erreur aujourd’hui à Colombes, car une nouvelle défaite aurait éloigné à coup sûr toute chance de qualification pour la phase finale du TOP 14. Au final, les Racingmen ont fait le nécessaire, s’imposant de justesse (34-32) face aux étonnants Palois et remontant (provisoirement) à la 5e place.

Pourtant, malgré un début de match impressionnant, marquant trois essais en 30 minutes et creusant un écart de 19 points à la mi-temps, puis de 26 après la reprise, les Ciel et Blanc ont failli perdre le match à la dernière minute.

« C’est à l’image de notre saison. Comme lors de notre dernier match contre Clermont, on a des supers débuts de matches, mais on a du mal à terminer. » regrettait Yannick Nyanga à la fin du match.

Wenceslas Lauret et ses coéquipers
Wenceslas Lauret et ses coéquipers
Henry Chavancy
Henry Chavancy
Joe Rokocoko
Joe Rokocoko

En première période, profitant des conditions quasi estivales à Yves-du-Manoir, les Racingmen ont tout de suite annoncé la couleur,  Joe Rokocoko ouvrait la marque avec un premier essai après 5 minutes, suite à un ballon récupéré, et une belle percée de Brice Dulin (7-0).   Dominant dans tous les secteurs  les Ciel et Blanc ont ensuite déroulé leur jeu, imposant de longues séquences à une défense paloise souvent près de la rupture.  Un deuxième essai, de Juan Imhoff, suite à une charge fracassante de Ben Tameifuna, éliminant trois défenseurs avant d’ajuster une délicate chistéra à son ailier, portait le score à 17-3 après 17 minutes ;  Dan Carter déjà auteur d’un but à la 14e, en rajoutait un deuxième (20-3) et lorsque, après une nouvelle séquence très longue, Tameifuna  plongeait dans l’en-but, les Ciel et Blanc menaient 27-3, avec le bonus offensif virtuel, après à peine une demi-heure de jeu.

Grâce à un essai du talonneur Lespiaucq, suite à un ballon porté, Les Palois ont légèrement réduit l’écart, revenant à 27-8 à la pause. Soit 19 points d’écart, un de moins que les 20 points d’écart (20-0) à la mi-temps contre Clermont il y a deux semaines. Un écart qui a gonflé à 34-8 avec l’essai de Henry Chavancy, servi par Juan Imhoff en bout de ligne à la 53e.

Ensuite, comme contre Clermont, l’enthousiasme, l’appétit et la maîtrise ont changé de camp, et le match a complètement basculé en faveur des Palois. Petit à petit les visiteurs rattrapent le retard, avec un essai de Moa (59e) qui prive le Racing du bonus offensif, puis trois autres de Votu (71), Buros (74), et Ramsay (79). Rajoutant 24 points sans réponse, les Palois reviennent à deux petites longueurs à une minute de la fin.

« On s’est donné le bâton pour se faire battre, observait Maxime Machenaud, le capitaine du jour en l’absence de Dimitri Szarzewski. Si on vaut aller plus loin, il va falloir rectifier tout ça. »

Les réactions après match

Les réactions après match

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

1ère journée

Samedi 4 septembre 2021

18H15

-

Stade Francais

Racing 92

2ème journée

Samedi 11 septembre 2021

21H05

-

Racing 92

La Rochelle

3ème journée

Samedi 18 septembre 2021

15H00

-

Biarritz Olympique

Racing 92

4ème journée

Samedi 25 septembre 2021

17H00

-

Racing 92

Lyon OU

5ème journée

Dimanche 3 octobre 2021

21H05

-

ASM Clermont

Racing 92

6ème journée

Samedi 9 octobre 2021

02H00

-

Racing 92

USA Perpignan