Racing Actu

06/05/2017

R92 vs UBB - L'Esprit de Révolte

Longtemps menés à Colombes ce soir, les Racingmen ont fini par s’imposer (22-20) face à l’Union Bordeaux-Bègles. Grâce à une deuxième période de feu, les Ciel et Blanc ont rattrapé un retard de 17 points, arrachant du coup leur qualification pour la phase finale du TOP 14. (Crédit photo : Julien Poupart // Attitude)

Ça y est, après avoir été longtemps en ballotage défavorable, le Racing s’est qualifié pour le second tour du championnat de France et garde encore l’espoir de défendre son titre! Pourtant il a fallu un esprit de révolte et un caractère bien trempé pour l’emporter ce soir face aux entreprenants Bordelais. Car les Ciel et Blanc doivent leur victoire à leur capacité à surmonter les obstacles, et à une grosse quinzaine de minutes en deuxième période, où ils parviennent à renverser le sens du match, inscrivant trois essais en l’espace d’un quart d’heure.

« On commence à s’habituer à ces scénarios incroyables ! notait Laurent Labit, le co-entraîneur Ciel et Blanc après le match. Mais ce soir il y a beaucoup de fierté d’avoir su inverser la situation qui était plus que compromise. »

Dans l’ambiance la plus électrique de la saison, devant 9640 spectateurs à Colombes, le Racing 92 a une fois de plus prouvé qu’il a encore l’étoffe d’un champion, rattrapant un retard considérable de 17 points pour l’emporter sur le fil.

« Ce match reflète assez bien notre saison. Avec tous les événements, et tout ce qu’on a subit, on revient de très très loin. On a fait la course contre la montre en permanence, et on l’a senti encore aujourd’hui. On avait une pression terrible sur les épaules, mais d’avoir cette capacité ce soir à aller chercher collectivement la victoire au plus profond d’eux, ça démontre la qualité humaine de ce groupe. »

Néanmoins, une page de l’histoire du club s’est tournée ce soir car, pour plusieurs figures du club, ce sera leur dernier match à Colombes sous le maillot cerclé Ciel et Blanc. En effet, en dehors de l’émouvant hommage rendu avant le coup d’envoi à l’emblématique deuxième ligne François van der Merwe, dernier survivant avec van der Merwe , Julien Brugnaut , Virgile Lacombe ,Etienne Dussartre , Thibault Dubarry , Olivier Missoup , James Hart , et le préparateur physique Laurent Debrousse. Ainsi que Chris Masoe, qui arrêtera son immense carrière pour intégrer le staff technique des Franciliens.

Juan Imhoff
Juan Imhoff

Quant au déroulement du ce match fou-fou, après un début en fanfare des Ciel et Bleu, portant le jeu dans l’en-but bordelais dès le coup d’envoi, Dan Carter avait ouvert le score avec un premier but après à peine deux minutes de jeu. Serin répondait pour l’UBB cinq minutes plus tard (3-3) mais, preuve de les Girondins n’étaient pas venus faire de la figuration, ce sont les visiteurs qui ont marqué le premier essai, surprenant tout le monde avec une relance de 80 mètres, pour envoyer l’ancien Wallaby Adam Ashley-Cooper derrière la ligne à la 14e minute. Serin transformait, l’UBB faisait un mini-break (3-10), creusant encore l’écart avec un deuxième but de Serin après une demi-heure de jeu (3-13).

Peu après la reprise, un sauvetage miraculeux de Juan Imhoff , retournant le talonneur adverse Maynadier dans l’en-but, empêchait les Bordelais de corser l’addition. Mais quelques minutes plus tard, nouveau coup de massue de la part des Girondins, avec l’essai en contre de Connor, transformé en coin par Serin, qui porte le score à 3-20 (51e).

Piqué dans leur orgueil, les Racingmen ont enfin réagi, sonnant la révolte avec un premier essai en force deYannick Nyanga sur ballon porté (10-20, 56e), un deuxième après une nouvelle pénaltouche, de Leone Nakarawa (17-20, 66e) et un troisième de Daniel Carter lui-même (71e), concrétisant une percée fracassante de Camille Chat .

Dans la confusion totale, Carter a ensuite vu sa tentative de transformation contrée par Connor – une première dans la longue et prestigieuse carrière du buteur néo-zélandais. Les images vidéo montreront ultérieurement que Connor est bien parti avant, mais heureusement le refus de l’arbitre de ne pas vérifier la montée anticipée de l’ailier australo-bordelais n’aura pas de conséquences sur le résultat final.

Du coup, le score restera à 22-20, et ce malgré une tentative de pénalité des 50 mètres manquée par Simon Hickey à trois minutes de la fin. « Il nous reste quinze jours pour préparer le match contre Montpellier. C’est un beau défi car les Montelliérains nous ont donnés une belle leçon de rugby il y a deux semaines » résumait Dan Carter , l’un des nombreux héros de la soirée.

SCORE FINAL
RACING 92 22-20 UBB (M/T 3-13)

LES MARQUEURS

RACING 92
3 ESSAIS : Nyanga, Nakarawa, Carter
BUT : Carter
2 TRANSFORMATIONS : Carter

UNION BORDEAUX-BEGLES
2 ESSAIS : Ashley-Cooper, Connor
2 BUTS : Serin
2 TRANSFORMATIONS : Serin

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

Quarts de finale

Dimanche 11 avril 2021

13H30

24 - 21

Union Bordeaux-Begles

Racing 92

21ème journée

Samedi 17 avril

Paris La Défense Arena

21h05 (Canal +)

-

Racing 92

Stade Francais

22ème journée

Samedi 24 avril

Stade Ernest-Wallon

21h05 (Canal +)

-

Stade Toulousain

Racing 92

23ème journée

Samedi 8 mai

Paris La Défense Arena

14h45 (Canal +)

-

Racing 92

ASM Clermont

24ème journée

Week-end du 15/16 mai

Stade du Hameau

Date à définir

-

Section Paloise

Racing 92

25ème journée

Week-end du 29/30 mai

Stade Armandie

Date à définir

-

Agen

Racing 92