Racing Actu

12/11/2016

SP vs R92 - Trahis par l'indiscipline

Trop indisciplinés face à une équipe paloise entreprenante, les Ciel et Blanc se sont inclinés (26-17) en Béarn cet après-midi. Malgré deux splendides essais en deuxième période, de Dimitri Szarzewski et Chris Masoe, les Racingmen ne sont pas parvenus à rattraper le retard, et repartent des Pyrénées sans le moindre point. (Crédit photo : Emilie Manchon)

En ouverture de cette onzième journée de TOP 14, c’était un beau défi à relever pour les Ciel et Blanc. Ayant déjà remporté leur première victoire à l’extérieur il y a quinze jours à Bayonne (3-16), les hommes de Dimitri Szarzewski avaient à cœur de rééditer l’exploit en pays béarnais. Mais face à une équipe de Pau qui restait sur quatre échecs consécutifs, une fois de plus le Racing 92 s’est montré trop indiscipliné, trop imprécis et trop inefficace dans ses temps forts pour gagner cet après midi au Hameau.

« On a été trop indisciplinés pour s’imposer à l’extérieur, regrettait Szarzewski à la fin du match. On a été aussi trop approximatifs dans beaucoup de secteurs, et pas assez efficaces quand on avait le ballon. A plusieurs reprises on a multiplié les temps de jeu près de la ligne paloise, mais sans pour autant marquer. »

Déjà, à l’image de la blessure de Manu Carizza après à peine 15 secondes de jeu, les Racingmen ont dû négocier une entame de match plutôt difficile, pour ne pas dire catastrophique. Touché à la main gauche dès la première action de la rencontre, Carizza est sorti dans la foulée, remplacé par Ali Williams à la 2e minute. Ensuite, alors que les Palois multipliaient les temps de jeu, mettant le Champion de France sur le reculoir, les Ciel et Blanc multipliaient les fautes, laissant les Béarnais prendre le large en première période.
4e minute : premier but de Taylor pour Pau ; 6e minute : premier avertissement de l’arbitre au capitaine francilien Dimitri Szarzewski après la quatrième infraction Ciel et Blanc ; 12e minute : carton jaune pour Ali Williams pour fautes répétées ; 14e minute : deuxième but de Taylor suite à la septième pénalité sifflée contre les visiteurs.

Menés 6-0, les Ciel et Blanc ont enfin resserré les rangs, enchaînant plusieurs séquences de jeu prometteuses dans les 22 béarnais. Après une série de mêlées offensives tout près de la ligne de but, les Ciel et Blanc ont enfin ouvert leur compte avec un but de James Hart à la 29e minute (6-3).

Casey Laulala et Henry Chavancy
Casey Laulala et Henry Chavancy

En fin de première période en revanche, les Palois ont créé un premier break, grâce à l’essai en coin de Votu, transformé par Taylor pour creuser l’écart à 13-3.

Dès la reprise, les Ciel et Blanc semblaient avoir rectifié le tir, se montrant plus disciplinés, et moins contestataires. Propulsé dans l’en-but suite à une pénaltouche et un excellent travail de tout le pack, Szarzewski remettait de l’ordre avec le premier essai francilien, transformé par Hart (13-10, 48e).  Mais les Palois répliquaient immédiatement avec une séquence de jeu impressionnante, couronnée par l’essai de leur ailier Pouraillly. De nouveau, avec la transformation de Taylor, les Palois tenaient leur avance de dix points, creusant encore un peu plus l’écart avec un nouveau but de Taylor (23-10).

 Les Ciel et Blanc ont pourtant répliqué avec un magnifique essai suite à une mêlée dans les 40 mètres adverses, récitant leur rugby, balayant le terrain de gauche à droite puis de droite à gauche, avant que Joe Rokocoko ne décale Chris Masoe pour envoyer celui-ci à l’essai. Avec la transformation en coin de Benjamin Dambielle , les Ciel et Blanc recollaient au score (23-17, 67e), mais une fois de plus les Palois sont revenus s’installer dans le camp francilien. Résultat, une belle séance défensive de la part des Racingmen qui a terminé en pénalité pour les Béarnais, que Taylor (auteur d’un 6 sur 6 au pied) s’est empressé de transformer.

Menés 26-17 à sept minutes de la fin, les Racingmen ont tout tenté pour rattraper le retard, sans y parvenir. Même une séquence de trois pénaltouches sur la ligne paloise n’a rien donné, tout comme ces trois minutes de pilonnage après la sirène qui se sont soldées par un ballon perdu au pied des poteaux.

 « Encore une fois on a été trop pénalisé, résumait Szarzewski . On donne trop de points à l’adversaire, et pour s’imposer à l’extérieur, c’est trop difficile. Il faut gommer ça ! On conteste trop les décisions de l’arbitre et on fait trop de fautes. Il va falloir y remédier très rapidement, il faut se le mettre dans la tête et essayer de faire le moins de fautes possible. » 

 

SCORE FINAL 

PAU  26-17 RACING 92  (MT 13-3)

LES MARQUEURS

SECTION PALOISE

2 ESSAIS : Votu, Pourailly

4 BUTS :  Taylor

2 TRANSFORMATIONS : Taylor

 

RACING 92

2 ESSAIS : Szarzewski, Masoe

BUT : Hart

2 TRANSFORMATIONS : Hart,  Dambielle 

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

7ème journée

Samedi 16 octobre

Stade Mayol

21h05 (Canal +)

-

Toulon

Racing 92

8ème journée

Samedi 23 octobre 2021

Paris La Defense Arena

17h00 (Canal + )

-

Racing 92

Montpellier Herault

9ème journée

Dimanche 31 octobre

Paris La Defense Arena

21h05 (Canal +)

-

Racing 92

Stade Toulousain

10ème journée

Samedi 6 novembre 2021

17h00 (Canal + )

-

CA Brive

Racing 92

11ème journée

Samedi 27 novembre 2021

01H00

-

Racing 92

Union Bordeaux-Begles

12ème journée

Samedi 4 décembre 2021

01H00

-

Castres Olympique

Racing 92