Racing Actu

07/12/2020

Sylvain Blanchard, "Influence des caractéristiques techniques de la chaussure à crampons sur l’interface terrain-joueur"

Sylvain Blanchard, médecin du Racing 92, est désormais docteur en science suite à la soutenance de sa thèse "Influence des caractéristiques techniques de la chaussure à crampons sur l’interface terrain-joueur". Cette nouvelle étape marque de nouveau la quête d'excellence au Racing 92, y compris dans les domaines scientifiques et médicaux. Il est revenu pour nous sur les étapes de sa réflexion et de son projet !

LA GENESE DU PROJET

Ma réflexion a débuté alors que j’étais en poste dans le football professionnel à l’Olympique de Marseille entre 2007 et 2015.

Lors des changements de chaussures à crampons imposés par les équipementiers aux joueurs sous contrat, bon nombre d’entre eux présentaient des périodes d’acclimatation associées à de l’inconfort, une limitation des performances voire même à la survenue de blessure. La première partie de mes travaux de recherche, en partenariat avec le laboratoire de mécanique de la faculté d’Aix Marseille a donc eu pour objectif de déterminer quels pouvaient être les critères d’une bonne adéquation entre un joueur de football et une paire de chaussures à crampons.

Mon arrivée au Racing 92 a été l’occasion de relever de nouveaux défis : choisir la meilleure surface de jeu synthétique de dernière génération pour Paris la Défense Arena et permettre aux joueurs d’y pratiquer un rugby de haut-niveau avec un niveau de performance et de sécurité comparable aux meilleures surfaces traditionnelles.

À cette époque, la perspective de jouer sur une telle surface soulevait de nombreuses questions voire engendrait des appréhensions. Les études scientifiques étaient mitigées du fait d’un manque de standardisation et de la prise en compte de données relative à des revêtements synthétiques d’anciennes générations n’ayant plus grand-chose en commun avec les surfaces de dernière génération. Il était donc indispensable de s’entourer des meilleurs experts en biomécanique appliquée à la caractérisation de l’interface sportif-terrain.

LES ETUDES

En lien étroite collaboration avec l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak (ENSAM-Paris), nous avons ainsi mis au point un processus permettant d’évaluer chaque revêtement et les types de chaussures les plus adaptés à un type de terrain ciblé dans des conditions réalistes de l’activité rugbystique.

La procédure repose sur 2 étapes principales.

PREMIERE PHASE D’EVALUATION: LES TESTS ROBOTISES EN LABORATOIRE

Afin de ne faire prendre aucun risque à nos joueurs, la première batterie de test a été effectuée sur un robot de l’ENSAM. Après avoir étudié et numérisé de véritables joueurs de rugby en action grâce à la « Motion capture »,  nous avons implanté dans le robot des scénarios et mouvements spécifiques :  course dans l’axe, sprint, cadrage-débordement, réception de saut, poussée en mêlée …

Les modèles testés avaient été présélectionnés à partir d’un audit des intentions de chaussage des joueurs sur cette nouvelle surface. Plus d’une cinquantaine de modèles a ainsi été évalué sur le revêtement choisi.

Le robot a effectué des milliers de cycles de simulation avec des contraintes très élevées et réalistes sur des bacs d’échantillons de revêtement de Paris La Défense Arena. Ces bacs étaient préalablement testés afin de s’assurer que leur le comportement mécanique était bien conforme au terrain.

Différents critères – amortis, résistance à la rotation, souplesse, traction … – ont permis de caractériser la signature mécanique de chaque couple chaussure/revêtement. Cette première série d’évaluation robotisée a essentiellement permis de  mettre en évidence quels modèles de chaussures (et quels critères techniques) avaient des comportements extrêmes et potentiellement défavorables sur ce revêtement… et dont l’usage devait être fortement déconseillé.

DEUXIEME PHASE D’EVALUATION : LES TESTS JOUEURS SUR LE TERRAIN

Après avoir défini grâce au robot, quels modèles ne devaient pas être portés sur la surface ciblée, les joueurs ont pu tester directement sur le terrain les différentes paires de chaussure à crampons qu’ils envisageaient de porter en match.  Ce protocole de terrain a été réalisé sur le synthétique du centre d’entrainement du Plessis, identique à celui  de la  Paris La Défense Arena.

Le test prend la forme d’un atelier très standardisé et reproductible avec un nombre cadré de courses et slaloms  à vitesse contrôlée et de réception de sauts, le tout effectué après avoir été équipé de capteurs mesurant les contraintes. En fin de procédure, une grille d’évaluation permet aux joueurs de donner leurs perceptions subjectives en notant de 0-10 sept critères liés au confort, à la performance et à la sécurité.

Grâce à ce protocole simple et court, les joueurs peuvent tester 2 modèles en 10 minutes, et peuvent donc facilement l’intégrer un échauffement d’avant match en cas d’hésitation concernant le chaussage, a fortiori si la surface de jeu rencontrée est inconnue.

Les tests robotisés et les évaluations de terrain ont permis de recueillir des données concordantes et cohérentes ayant abouti à l’élaboration de conseils et de recommandations pour un chaussage à la fois performant et sécure sur le revêtement de la Paris La Défense Arena.

LA TRANSMISSION

En toute transparence et dans un souci de diffusion de ces nouvelles données scientifiques et médicales appliquées au sport, nous avons systématiquement transmis le rapport détaillé des études à tous nos potentiels adversaires .

Les Espoirs et équipes de jeunes du Racing 92 qui jouent régulièrement sur le terrain synthétique du Plessis-Robinson ont également bénéficié de ces enseignements. Il nous paraissait primordial d’éduquer les jeunes joueurs et d’informer les parents, coachs et éducateurs quant à l’importance et aux subtilités du choix de chaussure les plus adaptés au revêtement et aux spécificité individuelles (âge, taille, poids, niveau, blessure…)

Nos travaux ont permis de corriger bon nombre d’idées reçues tant sur les revêtements de terrain que sur les indications des modèles de chaussures fournies par les équipementiers. Plusieurs marques ont été très sensibles à nos recherches et modifié leurs approches, créant pour certaines une collaboration avec l’ENSAM.

LA SUITE

Ce protocole innovant né de la collaboration entre le Racing 92 et l’ENSAM a été depuis appliqué à de nombreux autres types de terrains, toutes technologies confondues (naturel, hybrides et synthétiques)

Quelle que soit la surface évaluée, il a été mis en évidence que la spécifié et la variabilité du comportement du couple chaussures/terrain avaient un retentissement significatif sur la performance et le risque de blessure des sportifs.

Du fait de leur caractères récent et totalement artificiel, les terrains synthétiques sont des surfaces qui sont très encadrées au niveau réglementaire. De fait, elles sont très contrôlées et par la force des choses, présentent donc une variabilité de comportement bien moins élevées que la majorité des terrains hybrides ou naturels qui ne sont pas assujettis à des réglementations et des contrôles aussi stricts.

Grâce à notre expérience, il apparaît désormais nécessaire d’opérer un véritable changement de paradigme: cesser de vouloir mettre en opposition les catégories technologiques de terrains (naturels, hybrides, synthétiques) qui s’avèrent très hétérogènes et variables, pour adopter une approche basée sur l’évaluation systématique du couple chaussure-terrain (avec une méthode et des référentiels identiques quel que soit la technologie de terrain).

World Rugby et la FIFA s’inscrivent dans cette tendance et se sont montrés très intéressés par notre protocole avec des discussions en cours autour de partenariats d’étude visant à élargir son champ d’application de ce protocole.

Ces études font partie intégrante de mon parcours de médecin du sport au sein des équipes professionnelles que j’ai eu le privilège d’accompagner. Mon but est de rendre ces travaux accessibles au plus grand nombre et qu’ils bénéficient de façon transversale aux sportifs de tout niveau, aux préparateurs physiques, aux coaches, aux staffs médicaux et  scientifiques qui s’intéressent à ces questions..

Dans le champs de ces travaux, nous avons co-inventé avec un groupe d’élèves-ingénieurs issus de l’Ecole Polytechnique de Paris (devenu la start-up Phyling)  un crampon. instrumenté, qui a été breveté. Cet outil nous permet de mesurer les efforts directement au niveau de l’interface chaussure terrain et d’étudier très précisément l’influence du nombre, de la répartition, de la forme du crampon, de sa longueur, de ses matériaux…

Comme un pilote de F1 doit jouer sur les qualités des pneumatiques, les joueurs de rugby pourront ainsi adapter leur type de crampons !

Vous aimerez aussi

Soutenez votre
équipe préférée !

5ème journée

Dimanche 17 janvier 2021

Paris La Défense Arena

21h05 (Canal +)

-

Racing 92

Toulon

3ème journée

Championnat suspendu

Paris La Défense Arena

Championnat suspendu

-

Racing 92

Harlequins

19ème journée

Samedi 23 janvier 2021

Paris La Défense Arena

15h15 (Canal +)

-

Racing 92

Union Bordeaux-Begles

4ème journée

Championnat suspendu

The Sportsground - Galway

Championnat suspendu

-

Connacht

Racing 92

15ème journée

Vendredi 29 janvier

Stade GGL Stadium

20h45 (Canal + Sport)

-

Montpellier Herault

Racing 92

16ème journée

Week-end du 13/14 février

Paris La Défense Arena

Date à définir

-

Racing 92

Lyon OU