ESPOIRS _ RACING VS STADE FRANÇAIS
RACING ACTU

ESPOIRS - "Nous savons qu'une saison est faite de temps faibles"

Après un bloc compliqué de 3 défaites, les Ciel et Blanc ont battu le Stade Français 11 à 8 sous une pluie battante. Ils affrontent Grenoble dimanche avec une équipe diminuée. Découvrez  l'interview de Flo Guichard sur la conclusion du bloc, résume du match, photo..

Comment préparer un match comme le derby après 3 défaites ?

Nous savons qu’une saison est faite de temps faibles, nous venons d’enchainer 3 défaites avec des configurations différentes.
Les défaites face à Agen et Mont de Marsan sont assez similaires : nous aurions du gagner mais nous échouons à la dernière minute sur des pénalités par manque de discipline.

La défaite face à la Section Paloise est différente, nous étions très affaiblis contrairement à eux, qui avaient le support de plusieurs pros. L’ampleur du score est plus embêtante que la défaite elle même.

Nous avons digéré ce temps faible et capitalisé dessus, notamment afin de préparer cette réception du Stade Français.

Les victoires dans les derbys sont toujours importantes, et d’autant plus après une période de creux…

Cette victoire nous fait du bien au classement tout d’abord. De plus la symbolique derrière un derby est toujours importante, ce sont des rencontres qu’il faut gagner !

En plus de conditions climatiques difficiles, nous nous sommes rendu ce match compliqué... Nous effectuons une très bonne première mi-temps, avec 35 minutes d’occupation. Malgré tout, le compteur n’affiche que 8 – 3 au moment de rentrer au vestiaire, avec notamment 8 points laissés en route et une inefficacité en zone de marque. Cet écart fable ne représente pas la physionomie de ces premières 40 minutes et nous met en danger pour les deuxièmes !

Le Stade a profité du vent lors de la deuxième partie de rencontre et donc parvient à repasser devant grâce à deux pénalités sans trop d’effort. Les conditions nous empêchent de sortir de notre camp et de redevenir dangereux. Mais les joueurs ont su trouver les ressources et l’abnégation pour dominer les phases de conquête et obtenir une pénalité à la 78ème !

Aujourd’hui nous arrivons à la fin des matchs aller, avec une conquête dominatrice en mêlée, en touche et en mauls, sur lesquels nous arrivons à marquer régulièrement. Ce qu'il faut bien entendu entretenir.

Comment abordez vous le match face à Grenoble, qui est en tête de classement ?

C’est un match qui s’annonce compliqué. Grenoble est une très grosse équipe qui s’inscrit dans le haut de tableau. De plus beaucoup de nos joueurs cadres (qui s’entrainent avec les pros) sont en vacances, à ceux la s’ajoutent quelques blessés face au Stade Français.

Mais on sent dans groupe une vraie volonté pour affronter le meilleur de la poule dimanche. C’est aussi l’occasion pour des jeunes joueurs de pouvoir s’exprimer ; c’est un gros challenge pour eux.
Nous sommes clairement les outsiders et ils sont clairement favoris. La pression est sur leurs épaules.

LA FEUILLE DE MATCH

XV DE DÉPART

Ikahehegi - Hamel - Colombe
Johnson - Leroux
Abadie - Aznar - Diallo
Barbarit-Guidani - Tarozzi
Trouabal - Detre - Pauvert - Louvet
Fuster

Remplaçants

Tuugahala, Bordelai, Caccia Couasnon, Gallo, Druart, Porcher, Costossèque, Kharaishvili

Racing 11 - 9 Stade Français Paris

Racing 92
Essais : Trouabal (34')
Pénalités : Tarozzi (38') Porcher (79')

Stade Français
Pénalités : Lapegue (39'), Parra (47', 63')

Le reste du portfolio ici

TOUS LES COMMENTAIRES

SUR LE MÊME SUJET