Michel Crauste
RACING ACTU

Le Racing perd l'un de ses plus grands combattants

Michel Crauste, surnommé le Mongol, nous a quitté à l’âge de 84 ans et c’est toute la famille du Racing qui est en deuil.

Originaire des Landes, Michel Crauste découvre le rugby à l’adolescence en jouant talonneur et trois-quarts centre avant de se fixer pour toute sa carrière au poste de troisième ligne aile.

En 1951, il rencontre François Moncla alors entraîneur de l’équipe de rugby de l’École Nationale des Métiers de l’Electricité de France à Gurcy-le-Châtel et le convainc de rejoindre le Racing Club de France. C’est le début d’une très grande amitié entre les deux hommes.

En 1954, il est sacré champion de France Junior Reichel et intègre l’équipe Senior au coté de François Moncla, Arnaud Marquesuzaa ou Michel Vannier.

Le jeune Crauste est appelé pour la première fois en Équipe de France en 1957 pour affronter la Roumanie. C’est le début d’une longue série de 62 matchs avec les Bleus dont 22 en tant que capitaine, un record pour l’époque.

Une semaine après cette première rencontre internationale, le Mongol rejoint ses partenaires Ciel et Blanc pour jouer la finale du championnat de France 1956/1957 contre le FC Lourdes mais malgré un match accroché, les Franciliens s’inclinent 16 à 13.

Deux ans plus tard, le Racing Club de France accède à nouveau à la finale de Championnat de France 1958/1959 et s’impose 8 à 3 face au Stade Montois.

Cette consécration obtenue, Michel Crauste a choisi de retourner sur ses terres et rejoint le FC Lourdes avec qui il décrocha deux nouveaux titres de champion de France en 1960 et 1968.

Michel Crauste était toutefois resté proche du racing et de ses anciens. Et malgré son état de santé défaillant depuis plusieurs années, il continuait de suivre régulièrement les performances de ses successeurs sous le maillot Ciel et Blanc. A sa famille, à ses amis et à ses proches, le Racing présente ses condoléances émues.

TOUS LES COMMENTAIRES

SUR LE MÊME SUJET